ABeardsell

Andréanne Beardsell

Direction : Gilles Gauthier
Codirection : Daniel Fortier

Adresse principale:
Département de biologie
Pavillon Alexandre-Vachon, Local 4044
Université Laval
1045 avenue de la Médecine
Québec, Canada, G1V 0A6

Courriel : andreanne.beardsell.1@ulaval.ca


Titre du projet de recherche

Écologie de nidification et effets des changements climatiques sur les sites de reproduction de la buse pattue (Buteo lagopus) dans le Haut-Arctique.


Description du projet de recherche

Les oiseaux prédateurs, qui se trouvent au sommet de la chaîne alimentaire en Arctique, occupent une position clé au sein des
écosystèmes nordiques. Toutefois, nos connaissances demeurent limitées pour la plupart de ces espèces en raison des difficultés
logistiques pour les étudier. Par conséquent, l’évaluation de l’impact des changements climatiques sur ces oiseaux, et indirectement sur
les autres espèces qui peuvent être fortement affectées par ces prédateurs, est difficile. La buse pattue (Buteo lagopus), un oiseau
prédateur abondant dans l’Arctique, se reproduit en forte densité lorsque sa proie favorite, le lemming, est présente en forte abondance.
Ce rapace construit son nid, constituant une imposante coupole de branches de saules, en bordure des falaises et des versants escarpés
de la toundra. Pour ce rapace, il s’avère important de choisir un site de nidification adéquat en raison de la courte saison de
reproduction dans l’Arctique et l’énorme investissement de temps et d’énergie liée à la construction du nid. Le choix de l’endroit pour
établir un nid peut être influencé par certaines caractéristiques physiques (e.g. la présence d’un surplomb protégant le nid contre la
pluie) et biologiques (e.g. la végétation) susceptibles de se refléter sur l’utilisation du nid et le succès reproducteur du couple (e.g.
nombre de jeunes). Également, l’utilisation d’endroits escarpés pour établir un nid comporte des risques. Certains mouvements de
versants (e.g. chute de blocs, détachement de la couche active du pergélisol) peuvent mener à l’effondrement du sol supportant le nid.
Des effets bien documentés des changements climatiques dans l’Arctique tels que le dégel du pergélisol et l’augmentation des
précipitations, sont susceptibles d’augmenter le risque de déclenchement des mouvements de versants et ainsi engendrer la perte d’un
habitat important pour la buse pattue.


Mots-clés
Mouvements de masse, buse pattue, île Bylot, nidification

 

Prix et bourses

2015: Environord – Bourse de recherche interdisciplinaire

2014 : Bourse du programme de formation scientifique dans le Nord (PFSN), Ministère des Affaires indiennes et du Nord du Canada

2013: Environord – Bourse de recherche interdisciplinaire

2013 : Bourse du programme de formation scientifique dans le Nord (PFSN), Ministère des Affaires indiennes et du Nord du Canada

2012 : Bourse du programme de formation scientifique dans le Nord (PFSN), Ministère des Affaires indiennes et du Nord du Canada


Affiliations

Centre d’études nordiques (CEN)
ArcticNet

 

 

 

 

 

 

Ce message est également disponible en : Anglais