Projet C-Degel

L’objectif du projet dit « C-Degel » est de quantifier l’impact de l’écoulement d’eau souterrain et de surface sur la dégradation du pergélisol. Pour cela des expériences en laboratoire sont menées. Elles visent à simuler en environnement contrôlé le comportement thermique et mécanique de la couche active du pergélisol ainsi que celui de la glace lors d’évènement climatiques  variés. Un intérêt particulier est porté à la comparaison entre le dégel induit par un écoulement d’eau et la température ambiante (conducto-convectif) et un dégel induit par la  température ambiante seulement (conduction).

De nombreuses expériences sont menées en chambre froide avec des modèles réduits de couche active de pergélisols et de glace pure soumis à différentes modes (eau, air) et conditions (températures, débits) de dégel.

Les applications de ce projet s’étendent aussi bien à la recherche fondamentale qu’à la recherche appliquée dans un contexte généralisé de réchauffement climatique. C’est par exemple le cas pour l’étude de la thermo-érosion de coin de glace sur l’Île Bylot (Nunavut) mais aussi pour l’étude de la dégradation du pergélisol sous les infrastructures routières par écoulement d’eau souterrain sur le site expérimental de Beaver Creek (Yukon).

Ce projet est financé par le groupe d’innovation des politiques de Transports Canada, il est géré scientifiquement et logistiquement par Sabine Veuille (M.Sc.). Les étudiants Manuel Verpaelst (candidat M.Sc.),  Simon Charbonneau (B.Sc.), Michel Sliger (candidat M. Sc.) et Gautier Davesne (candidat M. Sc.) ont activement participé à la mise en place de ce projet.

 

C-DEGEL1

Cellule de dégel vide

Cellule de dégel remplie de sable

Cellule de dégel remplie de sable

 

CDEGEL-Schematics

Schéma technique expérimental

 

 

 

 

Transport_Canada_logo

 

 

 

 

 

 

Ce message est également disponible en : Anglais