par Davesne.G

Phase d’expérimentation préparatoire au développement du simulateur de pergélisol (Géocryosphere)

février 6, 2017 dans Non classé par Davesne.G

Dans le cadre du cours GEO3010 (travail dirigé), Étienne Maurice s’acclimate avec les équipements du laboratoire pour tester leurs limites et la méthode en vue d’optimiser le développement du Géocryosphere (simulateur de pergélisol). Sous la supervision du directeur Daniel Fortier, le simulateur en développement servira à étudier le couplage des processus de transfert de masse et de chaleur dans un pergélisol artificiel contrôlé.

Sur l’image, une des premières étapes; simple mais riche en expérience. On refroidit un cylindre de silt humide à l’aide d’un refroidisseur de glycol, tout en mesurant comment évolue la température à partir de la ligne de liquide (à -15 degC) au centre jusqu’à la paroi (à 22 degC). Une fois le cylindre complètement gelé, la température d’alimentation au centre pourra être soumise à des variations de manière à déplacer le front de gel vers le coeur et générer une couche active périphérique.

par Davesne.G

Analyse de carottes de pergélisol en laboratoire (Michel Paquette)

février 1, 2017 dans post par Davesne.G

Les membres du laboratoire profitent bien de l’été pour aller récolter leurs échantillons sur le terrain, tandis que l’hiver sert surtout à analyser ces échantillons afin d’en extraire un maximum de données. Une des méthodes les plus utilisées au Géocryolab est la collecte de carottes de pergélisol et leur analyse cryostratigraphique, qui consiste à décrire les structures formées par les agencements de glace et de sol et permet de renseigner sur l’histoire et les processus de formation du pergélisol et de cette glace. Cette analyse est qualitative et quantitative; Les carottes sont d’abord nettoyées afin d’exposer la glace, puis elles sont décrites et prises en photo. Elles seront ensuite dégelées afin de quantifier la quantité de glace dans le sol. Sur ces photos, Ashley Rudy (PhD) du Environmental Variability and Extremes Laboratory (EVEX) de l’Université Queen’s nettoie les carottes de sol provenant du Cape Bounty Arctic Watershed Observatory (CBAWO) sur l’île Melville, tandis que Michel Paquette (candidat PhD) du Géocryolab s’affaire à les décrire et à les prendre en photo. Dans ce cas-ci, l’eau provenant du dégel subira des analyses géochimiques et isotopiques.