par Godin.E

Bylot 2011 : Glace de glacier enfouie, en photo

juillet 26, 2011 dans Non classé par Godin.E

 Le projet de recherche de Stéphanie Coulombe porte sur la reconstitution des glaciations passées (anciennes) sur l’Ile Bylot (NU). La voici avec Michel Paquette sur une belle face de glace de glacier enfouie dans une ancienne moraine latérale dans la vallée du glacier C-79. (Voir dans l’article pour la photo).

 

Michel Allard (1996) a daté que le front du glacier se trouvait à proximité de la face de glacier exposée dont il est question ici il y a environ 9860 ans (BP). Le front a depuis reculé vers le fond de la vallée d’environ 9 km.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allard, M. (1996). "Geomorphological changes and permafrost dynamics: Key factors in changing arctic ecosystems. An example from Bylot Island, Nunavut, Canada." Geoscience Canada 23(4): 205-212.

 

 

par Godin.E

Bylot 2011 : Un ravin de thermo-érosion en photo

juillet 22, 2011 dans Non classé par Godin.E

Voici un exemple de ravin de thermo-érosion qui est en présentement en développement très actif dans la vallée du glacier C-79 sur l’Ile Bylot au Nunavut (Canada). Stéphanie Coulombe et Michel Paquette assurent actuellement le suivi  de son évolution à l’aide d’un GPS différentiel et de différentes techniques d’acquisition de données géospatiales.

 

Ceci est une image aéroportée prise en juin 2010: le canal principal mesure de 4 à 6 m de largeur environ. 

 

Le ravin de thermo-érosion se développe en suivant les arêtes des polygones à coin de glace, ce qui est bien représenté par l’angularité des canaux sur la photo. Sous chaque arête se trouve de la glace massive, qui est très susceptible à l’érosion par la chaleur (thermo-érosion) et à l’érosion mécanique. Les polygones à coin de glace sont très répandus dans les milieux froids de l’Arctique.

Thermo-erosion gully 2010

par Lemieux.C

Projet ICAR et MSSS – Terrain complété

juillet 21, 2011 dans Non classé par Lemieux.C

L’équipe du projet ICAR, composée de membres du Geocryolab (UdeM) et du Centre d’études nordiques (ULaval) a complété la deuxième et dernière année de terrain, le 9 juillet dernier.

Ce projet, financé par Ouranos et Ressources Naturelles Canada, consiste à produire des cartes prédictives du pergélisol afin de guider le développement de l’environnement bâti pour les communautés du Nunavik qui connaissent un urgent besoin de développement. Les membres de l’équipe ont discuté avec les dirigeants des 4 villages à l’étude: Puvirnituq, Akulivik, Kangirsuk et Tasiujaq.

Ces cartes seront également utilisées par le Ministère de la Santé et des Services Sociaux qui finance en partie ce projet via le Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques (PACC) – Volet Santé. Une tournée des villages du Nunavik bâtis sur pergélisol a d’ailleurs été effectuée cet été pour évaluer l’état de leurs infrastructures actuelles.